Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog www.tiwizi59
  •   le blog www.tiwizi59
  • : Blog officiel de l'association Tiwizi59 (Association des berbères du Maroc) dont le but est la promotion de la culture Amazighe du Maroc dans la région Nord Pas de Calais
  • Contact

Recherche

4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 17:34

A courant de l'année scolaire 2007/2008, l’association Tiwizi59 s'est mobilisée et a réussi à obtenir du rectorat de l’académie de Lille la mise en place de l’examen de berbère pour trois élèves d’un lycée de la ville d’Armentières (à 10 km de Lille). En effet l’association avait été contactée par l’une des élèves qui n’avait pas pu s’inscrire à l’épreuve de Tachelhit au bac. Les deux autres élèves avaient été confrontées au même problème quand elles avaient essayé de s’inscrire à l’épreuve de Tarifite. A ce manquement, le rectorat s'était justifié par un manque d’examinateur pour les deux disciplines.

L’association Tiwizi59 a alors dénoncé la situation auprès de l’académie et a proposé des enseignants de la région, diplômés de l’Education Nationale, qui sont aptes à couvrir le besoin pour les deux variantes de berbère.

C’est ainsi que quatre élèves ont pu passer un examen en Tachlhite et en Tarifit sous forme d’oral en juin 2008. Rappelons que l’épreuve de berbère a lieu officiellement en mars.

Si vous êtes confronté à ce type de problème, sachez qu’il n y a aucune raison à ce que vous soyez privé de votre droit. Il suffit de vous adresser au rectorat ou au directeur de votre établissement et de donner les coordonnées d’un enseignant diplômé de l’Education Nationale française dont la langue maternelle est la variante de berbère demandée. Nos associations sont aussi prêtes à vous défendre et vous informer.

Repost 0
Published by Association Tiwizi59 - dans Activités 2007-2008
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 23:18

En Février 2008 l’association Tiwizi59 a démarré comme prévu  son projet de  création d’un centre de tissage dans le village de Tikirt.










Ce projet à pour but de mettre en valeur et encourager un savoir faire de haute qualité porté par les femmes du village.

Depuis ce centre a produit plusieurs tapis mettant en valeur la culture Amazighe et l’écriture Tifinagh.

Le village de Tikirt se situe à 22km de la ville d’Ouarzazate sur la route qui mène vers les villes de Taroudante et d’Agadir.

Repost 0
Published by Association Tiwizi59 - dans Activités 2007-2008
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 23:41

Pétition contre le projet de loi du parti de l'Istiqlal relatif à l'arabisation de l'administration et la vie publique marocaines
---------
Au nom des droits de l'homme
Réagissez et signez la pétition à cette adresse http://www.amazighworld.org/human_rights/index_show.php?id=1573
--------------------
A ce sujet lire également  Les Amazighs oseraient-ils boycotter la langue arabe ? Écrit par Lahoucine Bouyaakoubi-Anir   : http://www.amazighnews.net/20080818230/Les-Amazighs-oseraient-ils-boycotter-la-langue-arabe.html

Repost 0
Published by Association Tiwizi59 - dans Activités 2007-2008
commenter cet article
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 22:46
Journal Nord Eclair: Edition du mercredi 2 juillet 2008

Repost 0
Published by Association Tiwizi59 - dans Activités 2007-2008
commenter cet article
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 19:13


L’association Tiwizi59 a organisée à Villeneuve d’Ascq, France, une série de conférences consacrées :

-         au mouvement culturel amazigh en Afrique du Nord, par Didier Lesoult ( à gauche dans la photo), maître de Conférence à Paris VIII ;

-         à Ali Azayku, par Brahim Lasri

-         à Lounès Matoub, par Yalla Seddiki (à droite dans la photo).

 

En l’absence de Brahim Lasri, le conférencier a communiqué son exposé à l’association Tiwizi59. Hassan Aselouani (au milieu dans la photo), président de l’association, a présenté l’engagement de l’écrivain- poète Ali Azayku en faveur de la culture amazighe à travers son œuvre. Celui-ci a fini l’intervention par la lecture de l’un des poèmes , et sa traduction en français, le plus célèbre de Ali Azayku intitulé Awal (Le verbe).

 

Ensuite, Didier Le Saout a témoigné de l’ancrage des idées de  Matoub Lounès auprès des étudiants et militants amazighs au Maroc. Matoub Lounès y symbolise l’intransigeance et le refus de la compromission avec les régimes oppresseurs. L’intervenant a également insisté sur le soutien apporté aux étudiants et militants amazighs par les villageois de toutes les générations dans la région du Sud-Est du Maroc

Le maître de conférence a relaté le cas d’une mobilisation de plusieurs villages dans le Sud-Est (commune de Tilmi), pour dénoncer l’abandon des amazighs et de la culture amazighe par le pouvoir marocain. Dans les mois qui ont suivi cette révolte, ce village a obtenu le financement de l’accès à l’eau, à l’électricité et de la construction d’une route. Les revendications des étudiants militants amazighs contribuent à une évolution des conditions de vie des villageois de cette région. La mobilisation amazighe trouve ainsi un impact social.

 

Le troisième conférencier, Yalla Seddiki a détaillé la richesse vocale et poétique de l’œuvre de Matoub Lounès et les figures de style employées. L’auteur de « Matoub Lounès, mon nom est combat », aux éditions La Découverte, qui a bien connu le chanteur engagé, a développé un aspect de la personnalité du rebelle, son rapport complexe aux croyances.

 

Yalla Seddiki a relaté le sentiment de fraternité de Matoub Lounès à l’égard des amazighs du Souss, venus travailler en Algérie dans les années soixante-dix. Il a ainsi découvert qu’ils parlent la même langue que la population Kabyle. Matoub Lounès avait été marqué par leur expulsion vers le Maroc, par le régime algérien, suite à un différend politique entre les régimes des deux pays.  C’est ainsi que des familles amazighes, qui s’étaient fixées en Algérie, et dont les enfants ne connaissaient que l’Algérie, se retrouvaient rejetées vers le Maroc.

 

Enfin, les conférenciers se sont livrés au jeu des questions du public, s’engageant parfois dans des débats.

 

La soirée s’est poursuivie avec un hommage rendu à la mémoire de Matoub Lounès, par Amar Mokhtari et Salah.

En début de cette soirée un point a été fait sur l’avancement du projet de Tikirt qui a permet de mettre en place un centre de tissage de tapis comportant des transcriptions en tifinagh. Des commandes ont été d’ailleurs relevées ce jour là.

En suite la troupe Imurig a assuré l’animation musicale (style sud du Maroc) tout le long de la soirée.

D’autre part des expositions en hommage à Ali azayku et Maatoub Lounes ainsi qu’une exposition de livres ont été mises en place à partir de 15h. En début de soirée un atelier de valorisation de l’écriture et des motifs Amazigh a été proposé aux spectateurs.

 --- Photo de famille, avec les membres de la troupe Imurig

Repost 0
Published by Association Tiwizi59 - dans Activités 2007-2008
commenter cet article
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 00:15
Repost 0
Published by Association Tiwizi59 - dans Activités 2007-2008
commenter cet article
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 00:10

 

3ème édition du Festival Culturel Amazigh

 

en Hommage à Matoub Lounès et à Ali Azayku

 

le samedi 28 juin 2008

 

à Villeneuve d’Ascq  

 

par l’Association Tiwizi59

 

 

 

L’association Tiwizi59 vous invite le samedi 28 juin 2008 à une journée culturelle dans ses locaux :

 

Centre social ANNAPPES (quartier Résidence)

2, rue des Genets - 59 650 Villeneuve d'Ascq.

 

  Programme

 

A 15h00 : Trois conférences (entrée gratuite)

 

-         Didier le Soult, professeur à Paris VIII, interviendra sur le militantisme amazigh en France et en Afrique du Nord.

-         Yalla Seddiki, chercheur et écrivain, auteur d’un excellent ouvrage consacré à l’œuvre artistique de Matoub Lounès (Mon nom est combat, Paris, La Découverte, 2003), présentera l’œuvre du Rebelle.

-         Lasri Amazigh, chercheur et écrivain, développera l’œuvre du poète et écrivain Ali Azayku.

  A partir de 19h : Soirée musicale

animée par la troupe Imurig Souss

Ahaydous et d’autres surprises …

Entrée à la soirée : 8 euros (7 euros sur réservation, gratuite pour les adhérents).

 

Présentation du projet, en cours de réalisation, de soutien aux femmes du village de Tikrit.
Expositions, projection de documentaires, atelier hénné, restauration, ...

Cette 3ème édition du festival coïncide avec le 5ème anniversaire de l’association Tiwizi59, créée en juin 2003
.

Voir le plan d’accès sur http://www.tiwizi59.over-blog.com/article-5297357.html

Renseignements : Tél. 06 64 34 26 67 – tiwizi59@yahoo.fr



Pour savoir plus  sur Ali Azayku et Matoub Lounes consulter les sites suivants :

http://www.mondeberbere.com/azayku/index-fr.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Matoub

Repost 0
Published by Association Tiwizi59 - dans Activités 2007-2008
commenter cet article
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 23:48

 

Comme prévu l’association Tiwizi59 a participé à la manifestation du 29 mars 2008 aux côtés des 3 autres associations (Azal, Tamaynut France et Tamazgha). Cette manifestation a réussi son pari en rassemblant plus de 300 personnes avec le soutien de plusieurs personnalités et organisations (comme le Congrès Mondial Amazigh, …). Beaucoup de touristes qui étaient ce jour là au Trocadéro (symbole des droits de l’homme !) ont manifesté un intérêt à notre cause (touristes irakiens, marocains, japonais, …). Ci-dessous le compte rendu édité par Tamaynut France qui détaille le déroulement de la manifestation.

Vous trouverez ci-dessous également le lien vers l’extrait du journal diffusé par Alzajeera le soir même et qui  relate l’événement.
http://www.dailymotion.com/video/x50rpg_al-jazeera-manifestation-amazigh-29_news

Pour information et depuis cette manifestation l'acharnement continue ! 27 élèves ont été expulsés du Lycée Lwurud Klaat Mguna suite à leur participation remarquée aux manifestations en faveur des détenus politiques de la cause berbère.


 

Rassemblement  du Trocadéro raconté par Tamaynut france

 

Imazighen (les berbères) exigent la libération inconditionnelles des détenus du mouvement amazigh au Maroc lors d’un grand rassemblement à Trocadéro le samedi 29 mars 2008.
Des centaines de manifestants venant de France, d’Espagne et d’Allemagne ont répondu présent à l’appel lancé par quatre organisations amazighes à savoir Azal, Tamaynutfrance, Tamazgha et Tiwizi59.
Le rassemblement qui a eu lieu au parvis des droits de l’homme au Trocadéro, samedi 29 mars 2008 à partir de 15h, était une occasion pour imazighen de France et ceux d’Europe en générale de sensibiliser l’opinion française et internationale de la situation tragique dans laquelle se trouve la population amazighe en Maroc.

 

 

 

En effet, la politique de marginalisation pratiquée par  l’Etal marocain à l’encontre de  l’amazighité en tant que culture, identité et environnement socio-économique, n’a pas  réussi à déraciner  imazighen. En revanche, ces derniers sont de plus en plus conscients de leur identité. Ils ont décidé de prendre en main leur propre destin, malgré la répression aveugle et démesurée du gouvernement marocain. Il faut noter qu’une dizaines de personnes ont été condamnées par des tribunaux marocains à des  peines allant d’un an à six ans de prison ferme, suite à des manifestations pacifiques dans la région de Dades et Boumalen.

Lors de ce rassemblement les responsables associatifs ont pris la parole pour dénoncer l’acharnement contre imazighen et revendiquer en parallèle la libération immédiate des détenus amazighs.
Les familles des victimes ont eu également droit à des prises de parole, ils ont exposé leur souffrance tout en remerciant les manifestants d’avoir exprimé leur soutien.

« Le pays qui emprisonne sa jeunesse ne progresse pas » des propos prononcés pas Farhat Mhani, président du mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, d’après lui l’Etat marocain fait fausse route en arrêtant les militants.
Le collectif citoyens amazigh nord africain n’a pas manqué l’occasion pour dénoncer les politique anti-amazigh adoptées par le Niger et le mali contre les touaregs, par l’Algérie contre les kabyles et le Maroc contre la population de Dades et Boumalen.
La chaine de télévision berbère-Tv à interviewé Hamid belkacem de l’association Azal, hassan oubrahim de l’association tiwizi59, Farkal de tamazigha et Ali Idaissa de tamaynutfrance ainsi que d’autres manifestants. Tous, ont réclamé la libération inconditionnelle des militants amazighs au Maroc.  
Aljazeera, la chaine d’information arabophone a interviewé à son tour des responsables associatifs et des manifestants dont Hamid belkacem qui a accusé l’Etat marocain de manipuler l’opinion et les institutions internationales.
Ce rassemblement est une démonstration de force en faveur des organisateurs. Il reste à savoir si le gouvernement marocain  prendra en considération les exigences du mouvement amazigh.
Source: www.tamaynutfrance.org

 

 

 

 

Repost 0
Published by Association Tiwizi59 - dans Activités 2007-2008
commenter cet article
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 22:52

 

Toutes et tous au rassemblement de solidarité

Samedi 29 mars 2008 à 15h00

 

Parvis des droits de l'Homme (Trocadéro, Paris)


La marginalisation systématique de la culture et de la langue amazighes n’est qu’une conséquence logique d'un certain nombre de facteurs d'ordre législatif, politique, socioculturel et économique imposés par l'Etat marocain. Ainsi, de nombreux villages et villes de Tamazgha occidentale (Maroc) ont connu une série de manifestations populaires pour dénoncer l’exclusion et la marginalisation dont ils sont victimes. En réponse et comme dans ses habitudes, les autorités marocaines ont procédé à des rafles et à des arrestations arbitraires notamment à Boumaln Dadès. Le 21 février 2008, le tribunal de Ouarzazate a prononcé des peines de prison allant de un an à six ans de prison ferme, à l’encontre de dix détenus dont un mineur. Encore récemment, la police marocaine a procédé à l'arrestation arbitraire du jeune Ahid Daoud, militant du Mouvement culturel amazigh à Imteghren.

 

Depuis mai 2007, la police marocaine a procédé à l’arrestation de militants amazighs au sein des universités d'Agadir, Meknès et Imteghren. A Meknès et à Imteghren où plusieurs étudiants arrêtés et ont subi tortures et humiliations, nombre d'entre eux ont été condamnés à des peines de prison allant de sept mois à trois ans de prison. A ce jour, 16 étudiants militants du MCA croupissent dans les prisons marocaines. Il s'agit là d'une expression du projet des autorités marocaines qui vise à l’éradication du Mouvement amazigh indépendant.

 

Nous, associations signataires de cet appel, dénonçons la politique anti-amazighe de l’Etat marocain. Aussi, nous dénonçons le silence complice des partis politiques marocains et des pseudo organisations des droits de l'Homme qui semblent être acquises à une idéologie hostile à l'amazighité.

 

Par ailleurs, nous nous interrogeons sur l’indifférence des organisations internationales des droits de l’Homme devant une situation flagrante de violation de droits fondamentaux des groupes et des individus. Nous les appelons à réagir, à sortir de leur indifférence et à prendre acte des violations des droits de l'Homme perpétrées par les autorités marocaines.

 

Enfin, nous appelons à la mobilisation des Imazighen aux côtés des détenus.

 

Pour exprimer notre solidarité avec le Mouvement amazigh et dénoncer la répression

exercée par les autorités marocaines, nous appelons à un rassemblement au Parvis des droits de l'Homme au Trocadéro à Paris le samedi 29 mars 2008 à 15h00.

 

 

Paris, le 10 mars 2008.

 Par les associations:
Azal
Tamaynut-France
Tamazgha
       
Tiwizi59

 

 

Repost 0
Published by Association Tiwizi59 - dans Activités 2007-2008
commenter cet article
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 22:47
nordeclair22janv2008yenyi9-copie-3.jpg
Repost 0
Published by Association Tiwizi59 - dans Activités 2007-2008
commenter cet article